Virage dans les Outre-mer

Dans la continuité de l’enquête Virage menée en métropole en 2015, Virage dans les Outre-mer, réalisée par l’Ined en 2018, permet d’actualiser les connaissances sur les violences dans trois départements et régions d’outre-mer : La Réunion, la Guadeloupe et la Martinique. Elle fournit les prévalences des violences, enrichies d’informations détaillées sur les contextes de leur survenue ainsi que sur leurs conséquences. Cette enquête répond à un besoin de connaissances exprimé par les pouvoirs publics et les acteurs luttant contre les violences faites aux femmes.

Le projet de l’enquête Virage fait suite à la recommandation faite en 2009 par la Mission d’évaluation et de la politique de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, rattachée à l’Assemblée Nationale, d’organiser une nouvelle enquête sur ces violences sur le modèle de l’enquête nationale réalisée en 2000.

Son objectif central vise à mesurer les faits, pour les femmes et les hommes, de violences verbales, psychologiques, physiques et sexuelles. Ces faits concernent d’une part, les violences vécues au sein de la sphère, conjugale, au travail et dans les espaces publics, au cours des 12 derniers mois et, d’autre part, celles vécues durant toute la vie dans ces mêmes sphères mais également dans la sphère familiale et durant les études. Elle cherche à prolonger la compréhension de l’expérience des violences liée au sexe, à l’âge, à la génération, au milieu social, à la trajectoire migratoire, etc. Elle contribue dès lors à mieux évaluer les spécificités locales dans la survenue, l’expérience et les conséquences des violences.